Le Sida dans le Monde, Les chiffres du SIDA 2006

Pour commencer, parlons chiffres !

Dans cette rubrique état des chiffres des contaminations du sida dans le monde en 2006.

Sources ONUSIDA/OMS

4,3 millions de nouvelles infections en 2006 selon le nouveau rapport ONUSIDA/OMS, et 39,5 millions de personnes séropositives dans le monde : l'Afrique subsaharienne reste la zone où deux tiers des nouvelles contaminations ont lieu.
Cliquez pour agrandir l'image

La "nouveauté" cette année réside dans les augmentations de plus de 50% en Europe orientale et en Asie centrale.

Le rapport note par exemple : « Des données préoccupantes indiquent que certains pays voient repartir à la hausse des taux d'infection à VIH autrefois stables ou en déclin. Pourtant, des diminutions des taux d'infection s'observent également dans certains pays, ainsi que des tendances positives dans les comportements sexuels parmi les jeunes », relève l'ONUSIDA.
Cliquez pour agrandir l'image

De meilleurs résultats pour la prévention prévalent si la prévention vise les populations vulnérables au risque d'infection et s'ils sont adaptés à l'évolution des épidémies nationales.

De plus, le rapport signale que le retrait des programmes de prévention, notamment dans les pays développés, ont conduit à des hausses ou à une stagnation du nombre de contaminations nouvelles au lieu de baisses.

« C'est très préoccupant - car nous savons que l'extension des programmes de prévention du VIH dans ces pays a montré que des progrès avaient été accomplis dans le passé - l'Ouganda en est l'exemple type. Ce qui signifie que les pays n'avancent pas à la même vitesse que leurs épidémies », a déclaré le directeur de l'ONUSIDA, Peter Piot.

« Le fait de connaître votre épidémie et de comprendre les mécanismes qui entraînent l'épidémie, tels que les inégalités entre hommes et femmes et l'homophobie, est absolument fondamental pour pouvoir riposter au SIDA sur le long terme. L'action ne doit pas seulement s'étendre de manière significative, mais elle doit être stratégique, focalisée et durable pour faire en sorte que l'argent atteigne ceux qui en ont le plus besoin », a-t-il ajouté.

Pour l'Afrique du Sud, une proportion élevée de la population se pense à l'abri de l'infection par le VIH : au cours de l'enquête nationale de 2005, « plus de la moitié des personnes participantes chez qui le test a été positif pour le VIH avaient déclaré qu'elles ne se sentaient pas ‘à risque' pour le VIH [...] Ceci signifie que plus de deux millions d'habitants de l'Afrique du Sud vivant avec le VIH ignorent leur statut et croient ne courir aucun danger d'infection - et ne se rendent donc pas compte de leur potentiel de transmission du virus à autrui. »

En Europe, près des trois quarts des infections VIH contractées chez les hétérosexuels se produisent parmi les migrants. Les services de prévention et de prise en charge font d'ailleurs défaut pour atteindre ces populations.

Le rapport remarque enfin : « Le cours à venir des épidémies de VIH dans le monde dépend dans une large mesure des comportements que les jeunes adoptent et maintiennent et des facteurs contextuels qui motivent ces choix. Certains changements positifs récents sont patents chez les jeunes de certaines parties des Caraïbes et d'Afrique subsaharienne, en particulier d'Afrique de l'Est. »

Pour en savoir plus :

Lire le Rapport Intégral

ONUSIDA : Plus de préservatifs, un peu moins d'infections dans le monde , où un rapport montrait cependant que le taux de progression de l'épidémie se stabilisait.


Copyright © 2006-2007 - KeumSafe: Site de Prévention Gay - Tout droits réservés.Webmaster & Editeur: KeumSafe